Suzuki s’excuse pour les commentaires « des pipelines qui explosent » lors d’un rallye pour le climat

EDMONTON –

L’écologiste et animateur de télévision David Suzuki s’est excusé jeudi pour les commentaires qu’il a faits sur l’explosion de pipelines.

Samedi, alors qu’il participait à une manifestation à Victoria, Suzuki a déclaré à CHEK News que « des pipelines vont exploser si nos dirigeants ne font pas attention à ce qui se passe ».

Après des critiques, notamment de la part du premier ministre de l’Alberta, Suzuki a tenté de préciser que ses déclarations n’étaient pas une indication de soutien à la violence ou à la destruction, mais simplement une prédiction.

Jeudi matin sa fondation a publié une déclaration contenant des excuses publiques.

« Les propos que j’ai tenus étaient mal choisis et je n’aurais pas dû les dire. Toute suggestion selon laquelle la violence est inévitable est fausse et ne nous conduira pas à une solution désespérément nécessaire à la crise climatique. Mes paroles ont été prononcées par frustration extrême et je m’en excuse”, indique le communiqué.

Il a ajouté que les mots de Suzuki étaient “nés de nombreuses années passées à observer l’inaction du gouvernement alors que la crise climatique continue de s’aggraver”.

Le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, a demandé mardi une rétractation et des excuses, et il a déclaré que la plupart des autres personnalités publiques seraient « annulées » pour avoir dit de telles choses.

“C’est absolument une incitation à la violence implicite ou clignotante”, a affirmé Kenney lors d’une conférence de presse.

“C’est comme dans les films de gangsters, où ils disent : « Joli petit pipeline que tu as là, ce serait une chose terrible s’il lui arrivait quelque chose. »”

Le NPD de l’Alberta a également condamné les propos de Suzuki, mais Extinction Rebellion, l’un des groupes présents au rassemblement de Victoria, l’a défendu.

« Nous ne pensons pas qu’il incitait à la violence. Il faisait simplement une prédiction sociologique selon laquelle si les gouvernements n’agissent pas, les gens deviendront désespérés et commenceront à faire exploser des pipelines », a déclaré Zain Haq d’Extinction Rebellion Canada.

“Il est très clair que les gens sont de plus en plus désespérés et qu’il existe des plans clairs d’escalade, même s’ils ne sont pas violents.”

CTV News Edmonton a demandé une entrevue avec Suzuki par l’intermédiaire de sa fondation, mais il n’a pas été disponible.