Le maire Plante nomme la première femme noire présidente du conseil municipal de Montréal

MONTRÉAL — Le conseil municipal de Montréal devrait voir sa première femme noire servir de conférencière dans un autre mouvement vers plus de diversité dans la politique municipale.

La mairesse de Montréal, Valérie Plante, a nommé l’avocate et ancienne membre des Forces armées canadiennes Martine Musau Muele pour le poste le plus élevé.

Muele a été élu conseiller municipal de l’arrondissement Villeray-Saint-Michel-Parc-Extension lors des élections du 7 novembre.

Plante l’a proposée jeudi lors de la première réunion régulière du comité exécutif de la ville, qui compte maintenant plus de femmes que d’hommes comme membres pour la première fois. Le comité comprend 13 femmes et cinq hommes.

Muele est la fondatrice du cabinet d’avocats boutique Muele, spécialisé en droit des politiques publiques et en droit administratif.

Diplômée de l’Université d’Ottawa, Muele a travaillé comme attachée juridique pour des organisations internationales, dont le comité international de la Croix-Rouge canadienne à Genève.

« Je suis persuadée que sa vaste expérience de travail, notamment au service de deux municipalités à titre de greffière municipale, à titre de commissaire de l’OCPM, ainsi qu’au sein des Forces armées canadiennes et de la firme qu’elle a fondée, lui permettra de diriger avec compétence les travaux du conseil municipal et de favoriser des travaux constructifs et respectueux discussions », a déclaré la mairesse de Montréal Valérie Plante dans un communiqué.

Sa nomination fera l’objet d’un vote lors de la première séance du conseil municipal de lundi.

Musau Muele est la deuxième femme noire à être nommée à un poste de premier plan à la mairie en autant de jours ; la nouvelle présidente du comité exécutif, Dominique Ollivier, a été nommée mercredi à ses nouvelles fonctions. Elle est la première femme noire à occuper ce poste.