Freeland dit que le Canada pourrait exercer des représailles contre le taux de droit américain sur le bois d’oeuvre

OTTAWA — La vice-première ministre Chrystia Freeland a déclaré que le Canada était prêt à riposter contre une augmentation américaine des droits de douane sur les producteurs canadiens de bois d’oeuvre.

Freeland répondait aujourd’hui aux critiques à la Chambre des communes du critique conservateur des affaires étrangères Michael Chong, qui a déclaré que le gouvernement libéral n’était pas efficace contre une série de mesures commerciales protectionnistes de l’administration Biden.

Le département américain du Commerce a déclaré mercredi que son taux combiné final de droits antidumping et compensateurs pour la plupart des producteurs canadiens sera de 17,9 pour cent.

C’est légèrement inférieur au taux préliminaire de 18,32 % publié en mai, mais le double du taux initial de 8,99 %.

Mercredi, la ministre du Commerce international Mary Ng s’est déclarée déçue par le nouveau droit, qu’elle a qualifié d’injuste.

Le BC Lumber Trade Council a déclaré que l’augmentation n’était pas inattendue mais qu’elle était toujours décevante car les producteurs américains sont incapables de répondre à la demande intérieure.

Ce rapport de La Presse Canadienne a été publié pour la première fois le 25 novembre 2021.