Une Afghane du célèbre portrait de couverture est évacuée vers l’Italie

ROME (AP) — La célèbre “Afghan Girl” aux yeux verts du magazine National Geographic est arrivée en Italie dans le cadre de l’évacuation des Afghans par l’Occident à la suite de la prise de contrôle du pays par les talibans, a annoncé jeudi le gouvernement italien.

ROME (AP) — La célèbre “Afghan Girl” aux yeux verts du magazine National Geographic est arrivée en Italie dans le cadre de l’évacuation des Afghans par l’Occident à la suite de la prise de contrôle du pays par les talibans, a annoncé jeudi le gouvernement italien.

Le bureau du Premier ministre Mario Draghi a déclaré que l’Italie avait organisé l’évacuation de Sharbat Gulla après qu’elle eut demandé de l’aide pour quitter le pays. Le gouvernement italien va maintenant aider à son intégration dans la vie en Italie, selon le communiqué.

Gulla a acquis une renommée internationale en 1984 en tant que réfugiée afghane, après que la photographie d’elle du photographe de guerre Steve McCurry, aux yeux verts perçants, ait été publiée sur la couverture du National Geographic. McCurry l’a retrouvée en 2002.

En 2014, elle a fait surface au Pakistan mais s’est cachée lorsque les autorités l’ont accusée d’avoir acheté une fausse carte d’identité pakistanaise et ont ordonné son expulsion. Elle a été transportée par avion à Kaboul où le président a organisé une réception pour elle au palais présidentiel et lui a remis les clés d’un nouvel appartement.

L’Italie était l’un des nombreux pays occidentaux qui ont transporté par avion des centaines d’Afghans hors du pays après le départ des forces américaines et la prise de contrôle des talibans en août.

Dans un communiqué annonçant l’arrivée de Gulla à Rome, le bureau de Draghi a déclaré que sa photographie était venue “symboliser les vicissitudes et le conflit du chapitre de l’histoire que traversaient l’Afghanistan et son peuple à l’époque”.

Il a déclaré avoir reçu des demandes « de la part de membres de la société civile, et en particulier d’organisations à but non lucratif travaillant en Afghanistan », soutenant l’appel de Gulla à l’aide pour quitter le pays.

L’Italie a organisé son voyage en Italie “dans le cadre du programme d’évacuation plus large en place pour les citoyens afghans et du plan du gouvernement pour leur accueil et leur intégration”, indique le communiqué.

The Associated Press