Certaines parties du Canada atlantique se nettoient après trois jours de fortes pluies et de vents puissants

Des équipes de travail se sont déployées jeudi dans l’est de la Nouvelle-Écosse et le sud-ouest de Terre-Neuve pour réparer les routes, les ponts et les ponceaux emportés par les pluies torrentielles qui ont frappé certaines parties de la région pendant trois jours.

En Nouvelle-Écosse, près de 30 routes et ponts étaient fermés au moment où la pluie s’est arrêtée mercredi. La plupart des dommages ont été signalés dans le comté d’Antigonish, dans le nord-est de la Nouvelle-Écosse, et dans les comtés de Victoria et d’Inverness dans le nord du Cap-Breton.

Le premier ministre de la Nouvelle-Écosse, Tim Houston, a déclaré jeudi que les dommages causés par la tempête étaient importants. “C’est probablement au moins 7 millions de dollars, donc cela déclenchera une programmation fédérale”, a déclaré Houston aux journalistes. « Il y a beaucoup de travail à faire pour reconstruire, réparer, restaurer. »

Certaines collectivités situées le long de la côte nord-est du Cap-Breton ont été inondées par plus de 200 millimètres de pluie et plusieurs emportements ont forcé la fermeture de sections de la pittoresque piste Cabot dans le parc national des Hautes-Terres du Cap-Breton.

À Ingonish River, en Nouvelle-Écosse, du côté est de la piste Cabot, des inondations et des emportements ont été signalés au milieu de fortes averses qui ont déversé 278 mm de pluie sur la petite communauté. Jeudi, la route entre Neils Harbour et Ingonish est restée impraticable, a déclaré Parcs Canada.

« La tempête de cette semaine a durement frappé notre province, nos habitants et nos infrastructures de transport », a déclaré le ministre des Travaux publics par intérim de la Nouvelle-Écosse, Allan MacMaster, dans un communiqué. « Notre première priorité est de garantir la sécurité des personnes, alors veuillez vous renseigner auprès de vos voisins, en particulier des personnes âgées. »

MacMaster a demandé aux résidents des zones touchées de rester en dehors des routes. « Je sais que les Néo-Écossais feront ce qu’ils font toujours – se rassembler, aider leurs voisins et traverser cela en tant que communauté », a-t-il déclaré.

Dans la région de Port aux Basques, au sud-ouest de Terre-Neuve, des réparations sont en cours sur de nombreuses routes, dont la route transcanadienne, et un hélicoptère a été utilisé mercredi pour secourir certains résidents pris au piège.

La ville étant coupée du reste de l’île, le résident Robert Hinks a déclaré que les approvisionnements dans la région s’amenuisent.

“Il n’y a pas de pain en ville en ce moment, il n’y a pas d’œufs à acheter, le lait frais baisse”, a déclaré Hinks dans une interview jeudi. “Les gens vont aux stations-service et font le plein de peur de manquer d’essence, (mais) vous ne pouvez aller nulle part de toute façon.”

Pendant ce temps, le service de traversier qui opère entre Port aux Basques et North Sydney, en Nouvelle-Écosse, a été contraint de modifier son itinéraire en raison de fermetures de routes. Marine Atlantique a annoncé jeudi qu’elle réorienterait temporairement la traversée vers Argentia, dans l’est de Terre-Neuve, pour s’assurer que les gens et les fournitures peuvent atteindre la province. Cet itinéraire n’est généralement proposé que pendant les mois d’été.

“Les employés travaillent avec diligence pour préparer le terminal (d’Argentia) à accepter des clients sur cette base d’urgence”, a déclaré Marine Atlantique dans un communiqué. La première traversée entre North Sydney et Argentia devait partir jeudi en fin d’après-midi.

La tempête, décrite comme une zone dépressionnaire allongée, s’était arrêtée sur la région entre lundi et mercredi. Se nourrissant d’humidité tropicale dans les Caraïbes, il a déversé des quantités record de pluie sur de nombreuses communautés, y compris Port aux Basques, où 165 mm se sont accumulés au cours des deux derniers jours.

Dans la vallée du Codroy, au nord de Port aux Basques, une station météorologique a enregistré 195 mm de pluie. De plus, une rafale dans la région de Wreckhouse a atteint 141 kilomètres à l’heure.

Ce rapport de La Presse Canadienne a été publié pour la première fois le 25 novembre 2021.