Les conservateurs appellent tous les députés à voter sur le mandat du vaccin COVID-19 de la Chambre des communes – National

Les conservateurs disent que les 338 députés devraient pouvoir voter pour savoir s’ils doivent être complètement vaccinés contre le COVID-19 pour entrer à la Chambre des communes.

Le whip conservateur Blake Richards a demandé mardi au président de la Chambre des communes, Anthony Rota, de décider que l’organe multipartite de neuf membres qui gouverne la Chambre n’a pas le pouvoir d’imposer un mandat de vaccination à tous les députés.

La plainte des conservateurs représente le dernier chapitre de leur lutte de trois mois contre les vaccinations obligatoires en général, qui est apparue pour la première fois comme un problème lors de la campagne électorale de septembre. Cela s’est depuis transformé en un défi de leadership pour Erin O’Toole, qui a fait face à des appels pour que son mandat soit réexaminé après la défaite électorale du parti.

Il refuse de dire combien de ses 118 députés sont doublement vaccinés contre COVID-19 ou combien ont demandé des exemptions médicales, affirmant qu’il respecte leur droit à la vie privée.

L’histoire continue sous la publicité

Lire la suite:

Plusieurs députés conservateurs «statistiquement improbables» ont des exemptions valides pour le vaccin COVID: Hollande

O’Toole est le seul chef fédéral à adopter cette position, ce qui l’a exposé aux attaques des libéraux, ainsi que des néo-démocrates, qui accusent les conservateurs de vouloir un traitement spécial.

Les autres partis affirment que tous leurs députés sont entièrement vaccinés et soutiennent la vaccination obligatoire pour l’admission dans l’enceinte des Communes.

Depuis l’annonce de la politique de vaccination obligatoire le mois dernier, certains conservateurs se sont fermement opposés aux politiques de preuve de vaccination pour entrer dans les entreprises et les lieux de travail. tandis que d’autres ont exprimé leur inquiétude que les conflits internes à ce sujet soient devenus une distraction.

O’Toole a tenté de trouver un terrain d’entente en acceptant de contester officiellement le mandat de vaccination des députés tout en promettant que tous les conservateurs suivraient les règles entre-temps.


Cliquez pour lire la vidéo : « Tous les députés conservateurs doivent être vaccinés ou bénéficier d'exemptions médicales : O'Toole »







Tous les députés conservateurs doivent être vaccinés ou bénéficier d’exemptions médicales : O’Toole


Tous les députés conservateurs doivent être vaccinés ou bénéficier d’exemptions médicales : O’Toole

Mardi, Richards a souligné que les conservateurs croient en la vaccination contre COVID-19 et que les vaccins sont le meilleur moyen de mettre fin à la pandémie.

L’histoire continue sous la publicité

Ce qu’il s’interroge cependant, c’est la manière dont la décision d’imposer un vaccin mandat a été prise.

Le mois dernier, le conseil de régie interne a voté une politique exigeant que ceux qui entrent dans tous les bâtiments de l’enceinte de la Chambre des communes fournissent une preuve de vaccination ou aient une exemption médicale.

Richards a déclaré que lui et l’autre député conservateur qui a participé à cette réunion s’étaient abstenus lors du vote.

Lire la suite:

Alors que le Parlement s’ouvre pour être complètement vacciné, O’Toole dit “restez à l’écoute” sur le retour des députés conservateurs

Il a fait valoir que le conseil n’avait pas la compétence pour prendre une telle décision qui a des « implications constitutionnelles radicales » parce qu’elle affecte l’accès des députés au Parlement.

Il a soulevé la question comme une question de privilège mardi, affirmant qu’il souhaitait que tous les députés décident d’un “mandat de vaccination ou de test” pour entrer dans la chambre et dans d’autres bâtiments parlementaires.

“C’est un équilibre que nous pouvons trouver et un équilibre que nous pouvons trouver”, a fait valoir Richards aux Communes mardi soir.

Rota a pris en considération les arguments de Richards et se prononcera sur la question à une date ultérieure.


Cliquez pour lire la vidéo : « Plusieurs conservateurs soulèvent des inquiétudes concernant le vaccin COVID-19 alors qu'O'Toole dévoile le cabinet fantôme »







Plusieurs conservateurs s’inquiètent du vaccin COVID-19 alors qu’O’Toole dévoile le cabinet fantôme


Plusieurs conservateurs s’inquiètent du vaccin COVID-19 alors qu’O’Toole dévoile le cabinet fantôme – 9 novembre 2021

Alors que pendant des semaines, O’Toole a été confronté à des questions sur le nombre de ses députés entièrement vaccinés, il subit maintenant la pression des libéraux pour dire combien ont demandé des exemptions médicales.

L’histoire continue sous la publicité

Le leader du gouvernement à la Chambre, Mark Holland, a lancé le nouveau Parlement lundi en suggérant qu’il est statistiquement peu probable que le caucus conservateur compte plusieurs membres ayant des raisons médicales légitimes de ne pas se faire vacciner.

Une analyse de La Presse canadienne a révélé qu’au moins deux des 119 députés conservateurs ont déclaré qu’ils ne pouvaient pas se faire vacciner pour des raisons médicales, tandis que 83 autres ont déclaré avoir reçu les deux vaccins. Les autres n’ont pas divulgué publiquement leur statut, certains comme la députée ontarienne Leslyn Lewis déclarant qu’ils pensaient que l’information était privée.

O’Toole n’a pas répondu mardi lorsqu’on lui a demandé à nouveau combien de ses membres bénéficiaient d’exemptions médicales, mais a déclaré que les conservateurs avaient travaillé avec des responsables sur la Colline du Parlement pour s’assurer qu’ils respectaient les exigences de santé publique et ont exprimé leur déception face à la suggestion des libéraux que ces responsables ne faire leur travail correctement.

Voir le lien »


© 2021 La Presse Canadienne