Le directeur de la santé publique Horacio Arruda n’a pas recommandé d’arrêter les allées et venues du personnel des foyers de soins de longue durée

MONTRÉAL — Le directeur de la santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda n’a pas recommandé d’arrêter le va-et-vient du personnel entre les CHSLD (maisons de soins de longue durée) lors de la première vague de la pandémie, au printemps 2020.

La question lui a été posée jeudi dernier lors de l’enquête du coroner sur les milliers de décès dans les maisons de soins au plus fort de la crise du COVID-19, mais Arruda a déclaré qu’il ne s’en souvenait pas.

Lundi matin, il a déclaré qu’après vérification, il ne recommandait pas d’arrêter le mouvement du personnel.

Le coroner Gehane Kamel a souligné jeudi que la Colombie-Britannique avait interdit tout mouvement de personnel entre les installations dans le but d’arrêter la propagation du COVID-19.

Arruda a déclaré qu’il n’avait pas eu de conversation avec son homologue de la Colombie-Britannique à ce sujet, car il a déclaré que les provinces fonctionnaient différemment en termes de soins de santé.

— Ce rapport de La Presse Canadienne a été publié pour la première fois en français le 15 novembre 2021.