Sask. d’envoyer 6 patients de soins intensifs en Ontario, demande le soutien du gouvernement fédéral

RÉGINE –

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, a confirmé que six patients en soins intensifs de la province seront envoyés en Ontario.

Moe a également déclaré que la province avait demandé un soutien spécialisé en soins intensifs à Ottawa lundi.

Une note du Centre de commandement COVID-19 des soins intensifs de l’Ontario indique qu’un patient de la Saskatchewan devrait arriver à L’Hôpital d’Ottawa lundi. La note était obtenu à l’origine par CP24.

Selon la note, trois autres patients arriveront au Centre régional de santé de North Bay, à l’hôpital Markham-Stouffville et à l’hôpital Mt. Sinai à Toronto mardi ou mercredi.

Deux autres patients devraient se rendre au Kingston Health Sciences Centre et à l’hôpital régional Humber River mercredi.

« Nous reconnaissons le stress que cela causera aux familles touchées », a déclaré Scott Livingstone, PDG de la Saskatchewan Health Authority (SHA).

« Nous continuons de travailler chaque jour pour maximiser la capacité de fournir des soins aussi près que possible de la maison, mais cette décision est nécessaire pour maintenir la qualité des services de soins intensifs dont nos patients ont besoin. Nous sommes extrêmement reconnaissants à nos partenaires de l’Ontario d’avoir intensifié et fourni ce soutien.

Moe a déclaré que des conversations sur les transferts de patients étaient en cours avec les gouvernements du Manitoba et de l’Alberta.

Cette décision intervient alors que les admissions aux soins intensifs dans la province continuent d’atteindre des sommets pandémiques.

Selon la Saskatchewan Public Safety Agency (SPSA), il y a 335 patients COVID-19 à l’hôpital lundi, dont 89 aux soins intensifs – battant le record de 84 patients établi dimanche.

Il y a 124 personnes dans les unités de soins intensifs à travers la province, y compris des patients COVID-19 et non-COVID-19.

La capacité habituelle des soins intensifs de la province en dehors de la pandémie est de 79. La Saskatchewan Health Authority a ajouté des lits d’appoint pour tenter d’augmenter la disponibilité.

Le chef de l’opposition néo-démocrate de la Saskatchewan, Ryan Meili, a déclaré que ses pensées allaient aux familles des patients gravement malades qui sont envoyés hors de la province pour recevoir des soins cette semaine.

“La décision qui aurait dû être prise il y a des semaines n’est pas de renvoyer les gens, c’est d’amener le personnel ici sur le terrain pour aider les gens.”

Meili a déclaré qu’il s’était entretenu avec le ministère fédéral de la Santé et qu’ils lui avaient dit qu’un soutien était disponible dans tous les domaines, des tests et du traçage à la mise en place d’hôpitaux de campagne.

COT DE TRANSFERT DES PATIENTS

Selon Derek Miller, commandant du centre des opérations d’urgence de la SHA, il en coûtera environ 20 000 $ pour transférer un patient en soins intensifs hors de la province.

Miller a déclaré que la province paierait la facture d’un ou deux membres de la famille ou aiderait les personnes à voyager et à rester près du patient pendant qu’elles reçoivent des soins à l’extérieur de la province.

La SHA a déclaré que les médecins suivaient les exigences cliniques pour déterminer quels patients sont éligibles pour un transfert en toute sécurité.

DEMANDE À OTTAWA

Lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes lundi matin, Miller a déclaré que la capacité de doter en personnel des lits de soins intensifs supplémentaires était le principal moteur de la demande d’aide au gouvernement fédéral.

La SHA a redéployé 180 employés dans des unités de soins intensifs à travers la province, selon Miller, mais le système de santé reste « considérablement tendu ».

La Saskatchewan a demandé au gouvernement fédéral du personnel qualifié pour soutenir les unités de soins intensifs, y compris des infirmières en soins intensifs supplémentaires, des inhalothérapeutes et des perfusionnistes – du personnel qui utilise une machine cœur-poumon, a déclaré Marlo Pritchard, président de la SPSA.

Pritchard a déclaré qu’il ne connaît pas le nombre précis d’employés qui seront redéployés dans la province ou quand ils arriveront, mais il a déclaré que la demande à Ottawa comprend toutes les ressources fédérales, y compris les militaires.

Avec des fichiers de Chris Herhalt et Nick Dixon de CP24.

Plus à venir…