Marilou McPhedran démissionne du groupe des sénateurs avant d’entendre son expulsion

OTTAWA — Une sénatrice a démissionné lundi du plus grand groupe parlementaire de la Chambre haute, avant qu’une audience n’ait lieu pour envisager de la renvoyer.

La sénatrice Marilou McPhedran a démissionné du Groupe des sénateurs indépendants (ISG) parce qu’elle ne pensait pas qu’elle bénéficierait d’une audition équitable.

McPhedran a déclaré dans une lettre de démission au secrétariat de l’ISG que l’audience “semble prédéterminée dans son issue négative pour moi”.

Une audience organisée pour envisager son expulsion a été organisée après qu’elle a envoyé un courrier électronique en septembre à tous les sénateurs demandant comment le code d’éthique de la chambre était appliqué.

Le sénateur Yuen Pau Woo, facilitateur de l’ISG, a déclaré que McPhedran s’était « vu offrir la possibilité de se défendre lors d’une audience juste et impartiale ».

McPhedran prévoit de rester au Sénat en tant que sénatrice indépendante non affiliée et dit qu’elle ressent “un soulagement et un sentiment d’optimisme” après avoir quitté le groupe.

Ce rapport de La Presse Canadienne a été publié pour la première fois le 18 octobre 2021.