L’Ontario propose une loi qui autoriserait les agences d’intérim et les recruteurs

TORONTO — L’Ontario s’apprête à présenter une loi qui exigerait que les agences d’intérim et les recruteurs détiennent un permis.

Le ministre du Travail, Monte McNaughton, a déclaré qu’il existe plus de 3 000 agences dans la province et que la grande majorité fonctionnent de manière éthique, mais pas toutes.

“Malheureusement, certains sont des contrevenants qui exploitent leurs travailleurs”, a-t-il déclaré. “Cela doit changer.”

Les inspections du ministère du Travail ont trouvé plusieurs agences d’aide temporaire qui paient les travailleurs en dessous du salaire minimum et nient les droits fondamentaux en matière d’emploi, a déclaré McNaughton.

“L’activité clandestine qu’ils ont découverte rapporte des millions de dollars sur le dos des travailleurs en ne payant pas le salaire minimum, en ne payant pas les congés payés et en ne payant pas les heures supplémentaires”, a-t-il déclaré.

“Ils ont également découvert que des recruteurs facturaient aux travailleurs des frais d’embauche illégaux, puis récupéraient leur salaire. Cela se termine maintenant. Il est temps que nous rendions ces chèques de paie volés aux travailleurs qui les gagnent et que les règles du jeu soient équitables pour toutes les agences et recruteurs.”

Les inspections du travail dans les fermes, les maisons de retraite, les installations de transformation des aliments et les entrepôts ont trouvé plus de 3,3 millions de dollars dus aux employés, et environ la moitié de cette somme a été récupérée, a déclaré le gouvernement.

En vertu de la législation proposée, les agences et les recruteurs devraient fournir une lettre de crédit irrévocable qui pourrait être utilisée pour rembourser les salaires dus aux travailleurs, le cas échéant, et serait vérifiée avant de se voir délivrer une licence.

Le gouvernement souhaite que le système de permis soit en place en 2024. Entre-temps, l’Ontario propose d’embaucher une équipe d’agents pour lutter contre les pratiques illégales.

Ce rapport de La Presse Canadienne a été publié pour la première fois le 18 octobre 2021.