in

Un juge interdit à United Airlines de mettre en congé les travailleurs non vaccinés

FORT WORTH, TEXAS – Un juge fédéral américain a prolongé l’interdiction pour United Airlines de mettre des employés en congé sans solde pour avoir demandé une exemption médicale ou religieuse de l’obligation de la compagnie aérienne de se faire vacciner contre le COVID-19.

Le juge de district américain Mark Pittman à Fort Worth, au Texas, a accordé mardi une ordonnance restrictive en faveur des employés qui poursuivent la compagnie aérienne en justice pour le mandat.

Les avocats des employés et de la compagnie aérienne ont convenu le mois dernier que United ne mettrait pas les travailleurs en congé sans solde, mais le juge a écrit que l’accord expirerait avant qu’il ne puisse se prononcer sur le fond de l’affaire. Cela laisserait “des centaines de travailleurs” le risque d’être mis en congé sans solde indéfini ou forcés de se faire vacciner qui viole leurs croyances religieuses ou leurs restrictions médicales.

L’ordonnance restrictive expire le 26 octobre.

Les employés poursuivants cherchent à transformer l’affaire en un recours collectif. United dit qu’environ 2 000 de ses 67 000 employés américains ont demandé des exemptions de vaccination.

Une porte-parole de United a déclaré mercredi que l’entreprise travaillait avec des employés exemptés de vaccin sur des mesures de sécurité, notamment des tests, des masques faciaux et des réaffectations temporaires.

Une personne grièvement blessée après une fusillade signalée à Scarborough

Pattie Lovett-Reid : Pourquoi ce n’est peut-être pas le bon moment pour demander une augmentation