in

Les Ontariennes enceintes sont à la traîne dans les taux de vaccination contre le coronavirus, malgré un risque plus élevé de virus

Lorsque Cyndi Brown, résidente de Holland Landing, a découvert en avril qu’elle était enceinte, elle a d’abord hésité à se faire vacciner contre le COVID-19.

« Immédiatement, j’ai commencé à penser, vais-je me faire vacciner ou non ? » Brown a déclaré à CTV News Toronto. Elle n’était pas anti-vax, en soi, a-t-elle dit, mais elle n’en était certainement pas sûre.

“Je sentais que s’il y avait des réactions indésirables envers le fœtus, je ne sais pas comment je me pardonnerais.”

Mais après avoir parlé avec son médecin et en avoir appris davantage sur le vaccin à ARNm, Brown est arrivée à la conclusion que les avantages l’emportaient sur tout risque non décrit.

“C’était une décision effrayante à prendre”, a déclaré Brown. “Mais je l’ai fait parce qu’on me disait tout le temps, c’est pire d’attraper COVID-19, non vacciné, d’être enceinte.”

Brown faisait partie d’un groupe important d’Ontariennes enceintes hésitant à se faire vacciner contre le virus; bien qu’elles soient classées comme «à risque le plus élevé» et mises en garde contre un risque plus élevé d’hospitalisation, de besoin de soins intensifs, d’accouchement prématuré et même de décès, les personnes enceintes ont toujours un taux de vaccination COVID-19 relativement faible.

Selon le tableau de bord ICES COVID-19, seulement 60 pour cent des patientes enceintes en Ontario étaient complètement vaccinées au 3 octobre, bien en deçà des 81 pour cent de la population générale éligible à ce moment-là.

« C’est certainement un peu moins que la couverture complète dans la population générale », a déclaré la Dre Deshayne Fell, professeure agrégée à l’École d’épidémiologie et de santé publique de l’Université d’Ottawa.

“Nous savons que nous avons encore un écart à combler, et nous savons que c’est un écart très important à combler car les risques de contracter le COVID-19 pendant la grossesse sont réels”, Dr Jennifer Blake, PDG de la Society of Obstetricians and Gynecologists du Canada (SOGC) a déclaré mercredi.

Le ministère de la Santé de l’Ontario recommande la vaccination contre la COVID-19 dès que possible pour les personnes à n’importe quel stade de la grossesse, avertissant que l’infection pendant l’attente peut être grave.

« Si vous êtes enceinte et que vous contractez le COVID-19, en particulier dans les derniers stades de la grossesse lorsque les poumons sont déjà comprimés par votre ventre, vous allez avoir beaucoup plus de mal avec toute infection respiratoire », a déclaré Blake. « Votre vie est plus en danger. »

Selon les chiffres publiés lundi, un sur cinq des patients COVID-19 les plus gravement malades au Royaume-Uni était une femme enceinte non vaccinée. Aux États-Unis, les Centers for Disease Control and Prevention ont récemment publié un avis de santé urgent recommandant le vaccin aux patientes enceintes, car à peine un quart des Américaines enceintes avaient reçu des doses du vaccin en attendant.

Le Dr Tali Bogler, fournisseur de services d’obstétrique en médecine familiale à Toronto, qui a cofondé la plateforme de médias sociaux Pandemic Pregnancy Guide, souligne que ces données soutiennent l’innocuité du vaccin COVID-19 pendant la grossesse.

“Nous avons de grands ensembles de données, près de 80 000 personnes qui ont reçu le vaccin pendant leur grossesse”, a déclaré Bogler. “Certains de ces bébés ont maintenant six mois, et dans l’ensemble, il n’y a pas de drapeaux rouges en termes de problèmes de sécurité en termes de grossesse elle-même, entraînant davantage de fausses couches ou d’accouchements prématurés, ou d’anomalies congénitales chez les enfants.”

Maintenant enceinte de 33 semaines, Cyndi Brown est reconnaissante d’avoir choisi de se faire vacciner au cours de son premier trimestre.

“Cela m’étonne que j’ai même hésité en premier lieu, parce qu’il va bien, il va tout à fait bien”, a-t-elle déclaré à propos de son bébé. “Je suis tellement soulagé, car maintenant des anticorps vont lui être transmis.”

Buchanan marque de la tête en boucle pour donner au Canada une avance de deux buts contre le Panama

Le Canada bat le Panama dans un affrontement critique de qualification pour la Coupe du monde