in

Avis d’Iqaluit : Le carburant dans l’eau n’est pas dangereux à court terme, selon un expert

IQALUIT, NUNAVUT — Un professeur de l’Université de la Saskatchewan qui a travaillé à Iqaluit affirme que toute quantité de carburant dans l’eau potable est dangereuse, mais la boire à court terme n’est pas nécessairement dangereuse.

Les résidents d’Iqaluit ont reçu l’ordre de ne pas boire l’eau du robinet de la ville mardi après qu’une odeur de carburant a été détectée à l’usine de traitement des eaux, mais on ne sait toujours pas s’il y a du carburant dans l’eau.

Steven Siciliano, un microbiologiste et toxicologue qui a fait des recherches dans le nord, affirme que la ville a fait ce qu’il fallait en avertissant ses résidents dès qu’elle a trouvé l’odeur.

L’état d’urgence local pour la ville d’environ 8 000 habitants a été déclaré après plus d’une semaine de résidents se plaignant sur les réseaux sociaux d’une odeur de carburant dans l’eau du robinet.

Siciliano dit que les analyses d’eau régulières d’Iqaluit recherchent des bactéries, pas des hydrocarbures, et note que la ville ne devrait pas être blâmée pour la situation.

Des échantillons d’eau d’Iqaluit ont été envoyés à un laboratoire du sud du Canada pour analyse et devraient revenir dans les prochains jours.

Siciliano dit que le nez humain est “incroyablement sensible” aux hydrocarbures, ce qui signifie que les gens peuvent le sentir même s’il y en a une très faible quantité.

Il dit qu’une exposition à long terme aux composés trouvés dans l’essence pourrait être “très risquée”, mais la boire pendant une semaine environ ne fera probablement pas beaucoup de mal.

“Ce n’est pas comme si vous aviez une tasse d’eau, vous étiez empoisonné pour le reste de votre vie”, explique Siciliano.

Malgré cela, il dit que la situation est urgente et qu’une solution doit être trouvée dès que possible.

“S’ils l’ont bu avant de découvrir qu’il y avait du carburant, je ne pense pas qu’ils aient de sérieuses raisons de s’inquiéter. À l’avenir, est-ce que ça va? Absolument pas”, dit-il.

À titre de comparaison, il dit que fumer une ou deux cigarettes par jour ne provoquera pas le cancer, mais fumer un paquet par jour le fera probablement.

“C’est un peu comme ça avec l’eau. La boire tous les jours pendant une semaine ? Ça ne va pas te donner le cancer”, dit-il.

“Nous ne savons pas combien de carburant il y a. Il se peut qu’il n’y ait pas de carburant là-dedans – c’est la bonne nouvelle.”

——

Ce rapport de La Presse Canadienne a été publié pour la première fois le 14 octobre 2021.

Cette histoire a été produite avec l’aide financière de Facebook et de la Canadian Press News Fellowship.

Première destination canadienne pour l’éducation postsecondaire, selon les étudiants dans un nouveau sondage

Une personne grièvement blessée après une fusillade signalée à Scarborough