in

La Nouvelle-Écosse se joint au reste du Canada pour passer à des élections à date fixe, cible de juillet 2025

La Nouvelle-Écosse ne sera bientôt plus la seule juridiction au Canada sans date d’élections fixes.

Mercredi, les progressistes-conservateurs ont présenté un projet de loi qui établira des dates fixes pour les élections générales en Nouvelle-Écosse.

Alors que la plupart des autres provinces et territoires ont des dates d’élection en octobre, les modifications apportées à la loi électorale de la Nouvelle-Écosse fixeront le 15 juillet 2025 comme date des prochaines élections générales. Les futures élections auront lieu le troisième mardi de juillet tous les quatre ans.

Lire la suite:

Le discours du Trône de la Nouvelle-Écosse promet des réformes du système de santé et des élections à date fixe

« Les électeurs néo-écossais doivent avoir confiance dans leur système électoral », a déclaré le premier ministre Tim Houston dans un communiqué.

« Avoir une date fixe signifiera prévisibilité, transparence et limitera tout avantage perçu par le gouvernement de contrôler le calendrier des prochaines élections. Les changements que nous proposons permettront également à Élections Nouvelle-Écosse de mieux planifier les élections futures, ce qui peut entraîner des économies importantes.

L’histoire continue sous la publicité

Le communiqué indique que les modifications donneront également au directeur général des élections le pouvoir de choisir une autre date si la date de l’élection prévue par la loi entre en conflit avec un jour férié ou chevauche une élection fédérale ou municipale. Il a déclaré que le gouverneur en conseil pourra ordonner que les élections aient lieu à la nouvelle date.

Richard Temporale, directeur général des élections d’Élections Nouvelle-Écosse, a déclaré dans le communiqué qu’il était satisfait de la législation à date fixe.

Lire la suite:

Le NPD demande une enquête sur les bureaux de vote limités et les longues attentes le soir des élections

“Je soutiens le choix de la date et j’apprécie la possibilité de choisir une autre date si nécessaire”, a-t-il déclaré. « Ce changement apportera de la certitude aux cycles de planification et budgétaires d’Élections Nouvelle-Écosse et améliorera l’efficacité de nos efforts de préparation aux élections.

L’histoire continue sous la publicité

Elections Nova Scotia a déjà recommandé des élections à date fixe en 2009 et 2013. Avoir une date prévisible pourrait générer jusqu’à 500 000 $ d’économies opérationnelles pour l’agence, selon le communiqué.

Le communiqué indique que les modifications apportées à la loi n’affecteront pas le pouvoir du lieutenant-gouverneur de dissoudre la législature à tout moment sur l’avis du premier ministre, ou s’il y a un vote de défiance envers le gouvernement dans la législature.

© 2021 La Presse Canadienne

Grève des garderies : la présidente du Conseil du Trésor se tourne vers Twitter pour défendre son offre, mais le syndicat conteste ses calculs

Les Oilers signent Sceviour, mettent Kassian et Archibald sur la liste des blessés