in

Jazz avide de montrer qu’il peut prétendre au titre

SALT LAKE CITY (AP) – Après avoir enregistré le meilleur record en saison régulière il y a un an, les Utah Jazz ont soif de montrer qu’ils peuvent franchir une nouvelle étape et se battre pour un titre NBA.

Ce ne sera pas une tâche simple pour l’Utah. Le Jazz est passé d’un outsider à une équipe qu’aucun adversaire ne tient pour acquis.

« Nous n’allons pas se faufiler sur qui que ce soit », a déclaré le garde Donovan Mitchell. “Pour nous, nous devons continuer à faire ce que nous faisons, mais en sortir avec le feu, la faim et un avantage.”

D’autres joueurs ont fait écho au sentiment de Mitchell alors que le Jazz tenait sa journée des médias lundi. Utah tiendra un camp d’entraînement à Las Vegas cette semaine avant son match d’ouverture contre San Antonio le 4 octobre.

Quelques nouveaux visages ont rejoint l’équipe pendant l’intersaison, mais une grande partie du noyau qui a connu des sorties précoces décevantes des éliminatoires de la NBA chacune des deux dernières saisons reste intacte. Utah a perdu une avance de 2-0 contre les Clippers de Los Angeles en demi-finale de la Conférence Ouest la saison dernière et a perdu contre Denver en sept matchs un an plus tôt après avoir cédé une avance de 3-1.

Apprendre de ces échecs en séries éliminatoires est une priorité absolue avant une nouvelle saison.

« Vous n’obtenez pas beaucoup de ces fenêtres dans votre carrière », a déclaré le centre Rudy Gobert. « C’est une excellente occasion pour nous, quoi qu’il arrive, d’être le meilleur possible. C’est excitant après toutes ces années à perdre et à apprendre, à perdre et à apprendre, de faire partie d’un groupe qui veut faire quelque chose d’encore mieux.

Gobert a crédité son passage avec la France aux Jeux olympiques de Tokyo pour l’avoir aidé à apporter des améliorations défensives. Mitchell, qui a pris trois semaines de congé de basket-ball avant de plonger dans la rééducation de sa cheville, a déclaré qu’il s’était également concentré sur le fait de devenir un meilleur défenseur.

“Je pense qu’il y a un autre niveau auquel je peux accéder”, a déclaré Mitchell. “Je l’ai dit chaque année, mais je pense que c’est la vérité.”

Utah n’a pas fait grand-chose pour bousculer son alignement au cours de l’été. Mike Conley est revenu au Jazz. Rudy Gay et Hassan Whiteside ont également signé en tant qu’agents libres et Eric Paschall est venu en Utah via un échange avec Golden State. Le Jazz a également repêché le gardien de Baylor Jared Butler avec le 40e choix au total.

Gay, Whiteside et Paschall comblent les trous laissés par Georges Niang et Derrick Favors. Niang a signé avec Philadelphie en tant qu’agent libre et Favors a été échangé à Oklahoma City.

Continuité n’égale pas complaisance avec le Jazz. L’Utah s’attend à ce que les ajouts de vétérans soient plus que des solutions provisoires.

“Je n’aime pas l’expression ‘récupérez-le'”, a déclaré l’entraîneur Quin Snyder. “Ce n’est pas ce que nous essayons de faire.”

Utah entre dans le camp d’entraînement sans que les joueurs ne soignent de blessures graves. Mitchell a déclaré qu’il était complètement guéri de la blessure à la cheville qu’il a subie à la fin de la saison dernière. Conley a commencé le yoga pour aider à renforcer ses ischio-jambiers avec une mobilité et une flexibilité améliorées.

De plus, tous les joueurs, entraîneurs et membres du personnel de Jazz sont vaccinés contre COVID-19 avant la saison régulière.

“C’est le choix de chaque personne, mais le fait que nos joueurs et … l’ensemble de l’organisation aient choisi de faire cela pour se protéger les uns les autres en dit long sur eux”, a déclaré le directeur général Justin Zanik.

___

Plus d’AP NBA : https://apnews.com/NBA et https://twitter.com/AP_Sports

REJOINDRE LA CONVERSATION

Les conversations sont des opinions de nos lecteurs et sont soumises aux Code de conduite. Le Star ne cautionne pas ces opinions.

Les résidents du Wheatland Lodge collectent des fonds pour la Fondation Terry Fox

La nation Siksika accueille un match de hockey revanche « Every Child Matters »