« J’ai vraiment changé ma vie. Le golfeur canadien Adam Svensson répond à l’appel et revient au PGA Tour

Quand Adam Svensson a atteint le PGA Tour pour la première fois, il dit que c’était facile.

Le voyage de retour a été tout sauf.

Svensson est l’un des 10 Canadiens ayant le statut du PGA Tour pour la saison de bouclage 2021-22, qui débute jeudi avec le championnat Fortinet à Napa, en Californie.

Revenir sur la plus grande scène du golf masculin a signifié beaucoup de changements pour le natif de Surrey, en Colombie-Britannique.

“Cela me semble beaucoup mieux d’obtenir (ma carte PGA) cette année parce que j’ai échoué”, dit-il. « J’ai utilisé ces échecs pour me motiver et passer au niveau supérieur. Ça puait alors, mais ça aurait pu être une bonne chose à la fin. »

Svensson, 27 ans, a remporté deux fois le Korn Ferry Tour la saison dernière et a terminé 11e sur la liste des points. Les 25 premiers obtiennent le statut PGA Tour.

Il a remporté neuf fois ses études collégiales après des dizaines de victoires en tant qu’amateur et junior en Colombie-Britannique, puis s’est élancé en tant que pro sur le Mackenzie Tour-PGA Tour Canada et le Korn Ferry Tour. Mais perdre sa carte PGA après sa saison recrue en 2019 a été un signal d’alarme.

Il a commencé à s’entraîner avec l’entraîneur de performance Eric Ah-Yuen, un ancien champion du monde de taekwondo. Il dit qu’il a également supprimé tout alcool tout en s’engageant pleinement à s’entraîner dans son club d’origine, Medalist dans le sud de la Floride.

« À peu près quand j’ai perdu ma carte de visite, je me suis regardé dans le miroir et j’ai dit : ‘Qu’est-ce que tu fais ?’ et je me suis vraiment dévoué. J’ai vraiment changé ma vie et ma façon de faire les choses », déclare Svensson. “Cela m’a vraiment bouleversé d’avoir perdu ma carte et j’ai voulu changer.”

Taylor Pendrith de Richmond Hill est également diplômé du Korn Ferry Tour. La recrue de la PGA rejoint d’anciens coéquipiers collégiaux Mackenzie Hughes et Corey Conners sur le circuit.

Svensson comprend les défis auxquels Pendrith sera confronté en tant que joueur de première année – des routines inconnues en plus d’un niveau de compétition plus élevé – et dit qu’une éthique de travail améliorée et une année d’expérience dans la PGA l’ont mis dans une meilleure position pour réussir la deuxième fois. .

« Quand vous jouez mieux au golf, vous êtes beaucoup plus heureux qu’improbable », déclare Svensson.

Canadiens sur le circuit de la PGA

Corey Conner : Le golfeur canadien le mieux classé (32e) ne jouera probablement que quelques fois cet automne avec son premier enfant attendu. Le golfeur de Listowel, en Ontario, a terminé 19 fois parmi les 25 meilleurs sur 29 tournois la saison dernière.

Mackenzie Hughes : Le natif de Dundas, en Ontario. a obtenu de solides résultats dans les tournois majeurs la saison dernière (dans le groupe final dimanche à l’US Open et sixième à égalité à l’Open Championship) avec quatre top-10 au total.

Nick Taylor : Bien que le golfeur d’Abbotsford, en Colombie-Britannique, ait terminé en dehors des 125 premiers au classement FedExCup, il est totalement exempt grâce à une victoire au AT&T Pebble Beach Pro-Am en 2019. Taylor est un double vainqueur du PGA Tour, mais n’en a remporté qu’un seul. top 10 la saison dernière.

Adam Hadwin : Un autre produit d’Abbotsford, en Colombie-Britannique, Hadwin a connu des difficultés la saison dernière après une myriade de changements de swing. Il a décroché le top 125 du classement FedExCup grâce à deux résultats dans le top 10 lors de ses trois derniers départs.

Adam Svensson : Double vainqueur du Korn Ferry Tour la saison dernière, le natif de Surrey, en Colombie-Britannique, revient après avoir perdu sa carte PGA après son année recrue en 2019.

Taylor Pendrith : Pendrith sera la seule recrue canadienne, mais son succès à d’autres niveaux suggère qu’il pourrait se battre dès le départ.

Michel Gligic : Le golfeur de Burlington revient après une solide séquence lors de la finale de Korn Ferry (finissant 19e après trois événements, les 25 meilleurs gagnant ou conservant le statut du PGA Tour). Son meilleur résultat en tant que recrue de la PGA a été une quatrième égalité à l’événement Corales Puntacana en mars.

Roger Sloan : Le produit de Merritt, en Colombie-Britannique, a sprinté jusqu’à la ligne d’arrivée la saison dernière, réalisant six coupes consécutives sur le circuit de la PGA avec des classements parmi les 10 premiers lors de ses deux dernières épreuves, y compris une égalité pour la deuxième place au championnat Wyndham.

David Hearn : À 42 ans, le golfeur de Brantford est l’homme d’État le plus âgé du Canada en tournée. Il a terminé 163e au classement la saison dernière et débutera cette saison avec une exemption médicale mineure après une procédure non divulguée.

Graham DeLaet : Le Weyburn, Saskatchewan. Le golfeur reste sur la touche avec une grave blessure au dos et a un peu plus de 20 événements pour conserver sa carte. S’il revient, il jouera avec une exemption médicale majeure.

COMME

Adam Stanley est un contributeur basé à Ottawa à la section Sports de Star et l’animateur du podcast de golf Next Round’s On Me. Suivez-le sur Twitter : @adam_stanley

REJOINDRE LA CONVERSATION

Les conversations sont des opinions de nos lecteurs et sont soumises aux Code de conduite. Le Star ne cautionne pas ces opinions.

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *